DEVENEZ PARTENAIRE
Vous êtes le 0ème visiteur.

Les news de l'équipe



Précédent     | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 |     Suivant
Page 7

Mon premier Iron Man, le 10 avril 2011 à Port Elisabteh !
01.05.2011

Peyrard Jean-Denis

Arrivés jeudi 7 avril en Afrique du Sud, Anthony et moi allons chercher nos dossards dès le vendredi matin, après avoir remonté les vélos. Nous étions accompagnés du groupe réunionnais (16 triathlètes ont quittés l’île Intense pour participer à l’Iron Man de Port Elisabeth). Pas de Jean-De. au tableau des participants. Merde ! Je m’empresse d’aller voir la direction pour demander ce qui se passe, tout en anglais je vous explique pas le bordel. Mais j’arrive toutefois à obtenir mon inscription dans la mesure où j'avais déjà tout réglé. Samedi matin, nous allons nager un peu, pour gouter l'eau qui était à 18 degrés. Nous étions pas bien habitués mais çà a été. Samedi après midi, nous avons procédé à la remise des vélos dans le parc à vélo. Au total 1800 vélos ouah! On se couche super tôt car le réveil dimanche est prévu sonner à 5h.
Un peu stressé quand même, le départ est donné à 7h, 1800 nageurs sur la ligne c’est impressionnant. Anthony et moi, nous positionnons dans les premiers, pour éviter de nous faire bousculer à la première bouée. Je sors de l'eau en 1h12 après 3km900 et, pas trop fatigué, j'enchaine le vélo durant 180 km que je réalise en 5h20. J'arrive à bien m'alimenter et boire, pour pouvoir poursuivre sur le marathon, qui je sais, va être difficile, car je n'ai pas trop fais d'entrainement pour cette épreuve. Les sensations sont encore bonnes, cool. Je pose le vélo et prends les baskets pour faire trois fois une boucle de 14km. La première se déroule plutôt pas mal, la deuxième un peu plus dur et la troisième l'horreur. Je n'arrive plus à courir, plus d'énergie, j'alterne entre marche et petites foulées, je bois beaucoup d'eau mais j’ai beaucoup de mal à manger. Du coup, je mets 4h45 et perds beaucoup de places. Je pensai faire la course en 4h mais l'enchainement vélo course à pied n’est pas facile. Au finish, je mets 11h30 pour réaliser mon premier Iron man et je suis plutôt content!!!! 297 ème sur 1800, 58ème de ma catégorie et 8éme français.
Le lundi, réveil un peu dur, mais rien à voir avec les courbatures du grand raid. Le soir nous allons assister à la remise des prix, belle fête. Le mardi repos et mercredi nous sommes allés visiter un safari super intéressant. Le séjour prend fin jeudi matin, nous avons décollés à 8H pour rejoindre la Réunion.

Content de rentrer et de retrouver la petite famille, je garderai comme image, entre autres, le départ de la natation avec le levé du soleil à l'horizon et les danseuses africaines devant la ligne de départ.


Peyrard Jean-Denis   

Mon Grand Raid 2010
12.12.2010

Peyrard Jean-Denis

Jeudi 21 octobre 2010 22h

Le départ est donné avec deux heures d’avance par rapport à l’année dernière. Le temps est idéal. Pas de pluie et c’est tant mieux. Un ciel étoilé et une lune qui vont nous accompagner durant toute la nuit.

Je décide de partir avec Laurent. Nous prenons un tempo paisible qui nous emmène au gîte de Basse Valée en 1h35 : plutôt pas mal.
Les sensations ont du mal à venir mais sans inquiétude, je poursuis mon petit bonhomme de chemin jusqu’au volcan où l’irruption de celui-ci fût extraordinaire. Puis la Plaine aux sables, Piton Textor et Mare à Boue.
Le premier ravitaillement de l’équipe Runinraid m’attend les pieds fermes. Il est 7h30, il fait frais.
Le lever du jour redonne à l’organisme un peu d’énergie, je ne m’attarde pas trop car la route est longue. Je refais le plein d’eau, de barres de céréales et de gels et repart dix minutes après en compagnie de Danièle Seroc en direction du Col de Belouve.
Une fois atteint, je m’engage dans la partie interminable pour rejoindre le gîte de Bébour, faite de racines, montées, descentes et avec de la boue…tout pour plaire.
Je suis vigilant dans la descente qui nous amène à Hellbourg car jusqu’ici les sensations ne sont pas au mieux.
Ce n’est que dans la montée du Cap Anglais, pour atteindre le gîte du Piton des Neiges que je commence enfin à me sentir bien.
Dans la descente du Bloc, je pense à l’année dernière. A cet endroit, je n’étais pas au mieux. Mais cette année, les jambes sont présentes. J’atteins le stade de Cilaos vers 15h15. Après une pause de 40 minutes, entourée par la famille et le staff Runinraid, je repars avec les batteries bien rechargées en direction de Bras Rouge puis le Col du Taîbit où il fait très chaud.
Accompagné de Patrick, nous basculons dans Mafate. Après une bonne descente sur Marla, puis Trois Roches où la nuit nous gagne, nous poursuivons la traversée de ce cirque sous une fabuleuse pleine lune. Nous doublons pas mal de grand raideurs déjà bien fatigués.
Arrivé à Deux Bras après 23h30 de course, je ne fais que boire une soupe et repart aussitôt. Grave erreur : la montée de Dos d’âne fut un cauchemar. Plus de jus. 1h40 pour atteindre le village où m’attendent Emeline, Jacques et Pierre.
Une bonne pause s’impose. Pierre m’étire, me masse. J’en profite pour manger et essayer de récupérer un peu. Après cette petite demi-heure de relaxation si on peut dire, je poursuis mon escapade avec Pierre en direction de la Possession que j’atteins aux alentours de 5h du matin. Après une baisse d’énergie, voilà Morphée qui frappe à ma porte ! Les yeux me brulent. Je décide alors de dormir 20 minutes au ravitaillement de la Possession et repart vers 5h30 avec un lever du soleil au pied du Chemin des Anglais.
Cette partie me semblait facile durant les sorties de reconnaissance, mais après 130 km dans les jambes, ce n’est plus le même terrain de jeu.
J’arrive péniblement à Saint Bernard avec ses 4 km de bitumes. Heureusement, tout le monde est derrière moi pour me faire avancer ti pas, ti pas.
J’arrive enfin à la Fenêtre, puis au Colorado après 35h44 de course pour voir enfin ce fameux stade de la Redoute.
Après 1h10 de descente douloureuse, j’entre dans le stade mythique pour atteindre la ligne d’arrivée en 36h52 et enfin connaître cette jouissance de terminer le Grand Raid de l’île de la Réunion.
Je tiens à remercier ReuniSolidarité pour sa participation financière, Hervé, pour m’avoir préparé à ce défi, Patrick, Pierre, Vincent, François de m’avoir accompagné dans celui-ci. Et bien sûr Jacques et Emeline pour les ravitaillements. Merci à tout le monde pour le soutien moral durant cette diagonale des fous !


Peyrard Jean-Denis   

Transdimitile... c'est chaud!
05.12.2010

Menigoz Fred

Dernière course de l'année avec ce petit déplacement à l'Entre Deux. J'y vais très tranquille sans objectif avoué (en fait je vise les 5h/5h30). bah oui chacun son niveau... Au départ je croise encore Thierry Chambry avec qui j'ai partagé quelques moments ces derniers temps et Eric Lacroix. Thierry m'avoue qu'il ne se sent pas au top, je l'encourage pour garder sa 1ere place au classement Montagne...
Pour ma part départ j'ai passé de très bons moments sur les 2/3 du parcours, mais la galère a commencé sur le dernier 1/3. D'abord les chaussures... des ampoules, ça devient récurent ces derniers temps et c'est vraiment chiant pour garder une foulée normale. Dernier kilomètre: des crampes! Mais surtout, surtout : la chaleur. Normalement j'aime la chaleur, je la supporte aisément. Mais là c'est très limite. Les dernières cotes sont en plein soleil. Et quand on n'est pas un cador, comme moi, on court jusque 12/13h... c'est vraiment limite.
Arrivée 6h de course. Enseignements: je jette mais chaussures (encore) et je repars à l'entrainement.
Ps: je suis content de poster ma news avant celle de Pierre, dire qu'on a couru 6 h après le temps probablement très honorable de Pierre, ça passe mal.


Menigoz Fred   

4h VTT d'Etang Salé
02.12.2010

Juret Laurent

Après un Grand raid arrété au 1/3, malgrès de bonnes jambes et un bon départ, à cause d'une tendinite du genou (synd de l'essuie-glace pour copier mon copain Jean 2) retour à la compétition: les 4h de VTT en semi-nocturne en relai par équipe de 2 avec tiPierre. Course très sympa avec des boucles de 9-10 min toujours à donf! Bonnes performances de l'équipe Run in Raid qui termine 2 ème non licencié et 25ème au général (sur 80 équipes engagées) malgrès mon vélo en fonte et mes crampes aux quadris sur la fin. A noter tout de même que Pop et son coéquipié de club terminent 3ème au général (mais avec des vélos en plume!).
Depuis mon genou est toujours sensible donc repos et bière!
Sportivement.
Laurent


Juret Laurent   

Précédent     | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 |     Suivant


Accès aux membres    Réalisé par CASE22